/ / /

Greffe - Implant capillaire

/

Greffe : où se faire traiter ?

Greffe : où se faire traiter ?

Sommaire HAUT

Greffe des cheveux : où se faire traiter ?

Écrit par les experts Ooreka

Cliniques spécialisées en chirurgie plastique, cliniques spécialisées du cheveu, cliniques générales, quel établissement vous procurera les meilleurs soins ?

Greffe de cheveux : choisir la solution à votre problème

La première chose à faire est de prendre rendez-vous avec un dermatologue spécialisé qui procédera à un bilan capillaire et qui définira la nature et l'état d'avancement de votre alopécie.

À l'issue de ce bilan, le dermatologue vous indiquera la méthode de greffe des cheveux la plus adaptée à votre alopécie :

  • Greffe FUT
  • Greffe FUE
  • Réduction de tonsure

Greffe de cheveux : Comparez les tarifs avant de vous lancer

Il ne vous restera plus qu'à comparer les tarifs des greffes afin de faire votre choix et prendre rendez-vous.

Conseils :

  • Prenez rendez-vous auprès de plusieurs établissements.
  • Demander à visiter les salles et installations où se déroulent les greffes de cheveux.
  • Demandez un plan de traitement prévoyant les évolutions futures de votre alopécie.
  • Faites jouer la concurrence.

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Mise en garde :

La greffe de cheveux relève de la chirurgie esthétique et doit donc être pratiquée par des chirurgiens plasticiens diplômés et qualifiés.

Les installations aptes à accueillir des actes de chirurgie esthétique doivent avoir obtenu une autorisation préfectorale qui vous assure que les normes d'hygiène et de sécurité sont respectées.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !